« Bienvenue sur le guide de trading numéro 1 du

Forex en ligne

»
Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières actualités du site ainsi que des conseils avisés.
Notre sélection : UFX Markets
publicite

Les profits de William Hill sombrent

Le premier trimestre de l’année vient de se clôturer et les rapports financiers commencent à faire surface. Dans le cas du preneur de paris britannique, William Hill, les chiffres sont assez décevants. Un fait qui s’explique par l’action conjointe des mauvais résultats sportifs et de nouvelles taxes.

 

Une perte au niveau des profits pour le preneur de paris britannique

Ce rapport publié ce début d'année 2016 a fait état de ce que les résultats du groupe ont augmenté de 1% malgré les pertes de 19% enregistrées au niveau des opérations courantes. Tout ceci est dû à ce que le preneur de paris a décrit comme étant « la pire semaine de pertes ». En effet, 14 millions de livres sterling perdues au niveau des paris sportifs du football à la semaine 3 des compétitions. Et 20 millions de frais additionnels en raison des 15% de taxes sur les points de vente en ligne entrée en vigueur le 1er Mars.

Cette taxe a fait grimper les coûts de vente de William Hill jusqu’à 22%, alors qu’ils étaient à 9% dans le premier trimestre de 2014. Il en résulte un déclin de 38% des profits en ligne. Les revenus des paris sportifs quant à eux (exception faite de l’Australie), ont augmenté de 11% et la marge des paris a aussi augmenté de 16%. Les revenus des jeux en ligne étaient en hausse de 8% tandis que les revenus des mobiles avaient atteint les 48%. Pour aller dans les détails, les revenus du casino en ligne comptent pour une augmentation de 10%, et le bingo pour 8%.

 

Des résultats moins mauvais à l’étranger

La branche australienne du groupe William Hill, continue de voir ses profits baisser. Ils étaient à 39% en raison des coûts de marketing plus élevés associés à l’opération d’expansion de la marque. Un coût qui est accompagné d’une redéfinition de la clientèle en raison de l’augmentation des frais pour l’exploitation des courses en Juillet 2014.

Le coût des opérations a chuté de 4% pour les synergies provenant de l’intégration de Tomwaterhouse.com à William Hill. Le groupe estime avoir réussi la migration des clients de Sportingbet vers ses services. En effet, il est estimé que 95% des anciens clients VIP de Sportingbet ont au moins réalisé un pari sur le nouveau site.

Aux États-Unis, le groupe jouit d’un boost au niveau des paris. 30% de plus en tout. Cependant, cette augmentation du nombre de paris n’a pas eu une incidence directe sur les revenus, en partie en raison du Super Bowl.

Les profits à la vente au détail sont restés constants, malgré une baisse de 2% des revenus. William Hill déclare qu’il est en bonne voie pour déployer ses nouveaux terminaux de jeu : les machines Eclipse, pendant le second trimestre 2016, et la nouvelle version du casino en ligne et la mise ne place de nouveaux bonus casino, devraient booster les résultats.

 

Malgré les mauvais résultats, le PDG de William Hill, James Henderson déclare que la firme est « bien positionnée pour tirer profit de l’évolution du marché des jeux en ligne au Royaume-Uni ». Le PDG a également annoncé que le Projet Trafalgar se portait bien. Pour rappel, ce projet est la création du groupe, qui vise à proposer une interface réactive aux usagers des plateformes du groupe.